Santiago, Valparaiso, retour au Chili

Il meurt lentement celui qui ne change pas de cap, lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie n’a fui les conseils sensés.

Pablo Neruda

On ne sait pas pourquoi mais il devrait nous plaire ce bonhomme !

carte

Santiago

p1260969-santiago-comp

Nous déambulons durant trois jours dans cette grande ville.

p1260973-santiago-comp

p1260966-santiago-comp

La Plaza de Armas

p1260963-santiago-comp

Le musée d’histoire dans le Palacio de la Real Audiencia. Nous traversons l’histoire du Chili, histoire coloniale et républicaine, l’indépendance par la révolution industrielle jusqu’au coup d’Etat militaire.

p1260960-santiago-comp

p1260956-santiago-comp

p1260986-santiago-comp

Dans le Palacio de la Moneda, les bureaux présidentiels du Chili. Ancien hôtel des finances, c’est ici que Salvador Allende, refusant de partir, s’est donné la mort en 1973.

p1260983-santiago-comp

p1260990-2-santiago-comp

Au détour d’une rue, la musique nous attire… un groupe se produit, … l’homme est attentif…

p1260993-santiago-comp

Moment émouvant. C’est la journée internationale des victimes de disparition forcée ou personnes disparues. Sur la place, attentifs et émus, les familles, les proches des victimes portent la photo d’un père, d’un oncle,… tous disparus. Sur un prospectus distribué aux passants, on peut lire : « nous nous souvenons… les hommes et les femmes qui se sont battus pour une société plus juste et solidaire…. aujourd’hui nous exigeons la vérité sur leur enlèvement, leur torture… les familles ont le droit à la vérité et à la justice… nous voulons la mémoire pour chacun d’eux… etc

journal-de-bord4-png

Sur le net, on parle de l’événement…

img_4460-santiago-comp

…le même homme, et derrière lui un touriste !

Santiago est doté de jolis espaces verts, même si comme dit Pinoc « les pigeons sont des salauds ! ». Nous traversons quelques parcs et jardins dont ceux du Cerro Santa Lucia, dommage que le soleil n’ait pas souhaité les éclairer un peu.

p1260998-santiago-comp

Comme Cadet-Rousselle, Pablo Neruda avait trois maisons. C’est dans le quartier bohème de Bellavista que nous visitons la Chascona, au pied du cerro San Cristobal. Les autres sont à Valparaiso et à l’Isla Negra.

img_4447-santiago-comp

L’extérieur n’a rien d’exceptionnel, un jardin fait de paliers successifs. A l’intérieur en revanche (les photos ne sont pas autorisées), nous avons l’impression d’être dans un bateau. Il aimait la mer mais n’avait pas le pied marin. C’est sur l’océan des mots qu’il naviguait.

Nous connaissions son nom, quelques poèmes… mais là nous rentrons dans l’intimité de cet homme étrange, à la vie bien remplie. La Chascona est un hymne à l’amour de Mathilde, son amante avec qui il finit par vivre. Cette visite nous donne envie de mieux le connaître alors nous repartons avec ses mémoires « J’avoue que j’ai vécu »

 img_4445-santiago-comp

img_4440

Le soir, nous rentrons tranquillement « chez nous », en prenant en passant une salade et du pain dans les commerces du quartier, comme des habitués ! Nous sommes bien ici !

img_4441

Valparaiso

« Valparaiso, comme tu es inconséquente… tu n’as pas peigné tes cheveux, tu n’as jamais le temps de t’habiller, tu t’es toujours laissé surprendre par la vie »

Pablo Neruda

p1270141-valpa_comp

img_4477-valpa_comp

C’est vrai qu’elle est brouillonne cette ville. Nous avons quelques difficultés à nous repérer. Ca monte, ça descend sans cesse. Heureusement, les funiculaires sont là pour nous aider un peu.

img_4497-valpa_comp

p1270013-valpa_comp

Sur tous les murs des couleurs vives, des dessins. Difficile de sélectionner les photos prises dans cette ville.

p1270003-valpa_comp

p1270004-valpa_comp

p1270005-valpa_comp

p1270093-valpa_comp

Nous passons d’un Cerro à un autre avec des vues différentes sur la ville, sur le port.

p1270016-valpa_comp

p1270163-valpa_comp

p1270020-valpa_comp

p1270021-valpa_comp

p1270023-2-valpa_comp

p1270027-valpa_comp

p1270035-valpa_comp

p1270040-2-valpa_comp

p1270043-valpa_comp

p1270047-valpa_comp

p1270050-valpa_comp

p1270055-valpa_comp

p1270067-valpa_comp

p1270079-valpa_comp

p1270087-valpa_comp

p1270088-valpa_comp

C’est une galerie à ciel ouvert. L’art est à tous les coins de rue, des galeries, des ateliers de peinture, de cuir, de bijoux, de vitraux, de photos…

p1270140-valpa_comp
Notre préférée
p1270144-valpa_comp

p1270032-valpa_comp

p1270166-valpa_comp

p1270041-valpa_comp

p1270174-valpa_comp

p1270194-valpa_comp

p1270200-valpa_comp

p1270216-2-valpa_comp

p1270231-valpa_comp

p1270235-valpa_comp

p1270241-2-valpa_comp

p1270244-valpa_comp

p1270245-valpa_comp

p1270250-2-valpa_comp

p1270255-valpa_comp

p1270267-3-valpa_comp

p1270270-valpa_comp

p1270269-2-valpa_comp

p1270288-valpa_comp
On assure avec les T-shirts, n’est-ce pas Magali ?!

Une dernière soirée à Valparaiso dans un bar spécialisé « Pisco », breuvage idéal pour parler du retour qui s’approche et des projets à venir… ou pas !!!

Demain, retour en Argentine, direction Buenos Aires.

 

11 réponses sur « Santiago, Valparaiso, retour au Chili »

  1. Anonyme

    rencontres ne VALLENT PAS RESEAU, mais rien à dire : celui qui dit que c’est un pal PABLE HAUT de votre voyage à tout compri. Et ou vous avez sans doute SENTI AGOra et foule vous entourer de leur exubérance?
    Bises
    Claude

    J’aime

  2. Les cabande

    Salut , le ton de votre récit est plus lent, plus poétique que d’habitude. C’est peut être Neruda, ou bien l’envie de faire durer ces moments, ou bien les deux! Profitez a fond de ces magnifiques atmosphères. Biz

    J’aime

  3. Anonyme

    Très belle la citation de Pablo NERUDA (sauf une petite faute de frappe : « n’a fui… », plutôt que « n’a fin… ») !
    Désolé, c’est plus fort que moi, il faut que je relise et que j’essaie de comprendre ; c’est vous dire si je m’intéresse !
    Gros bisous à tous les deux.
    Jean-Paul

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s