Salauds de pigeons…

Hey, salut les amis,

Ça fait un moment que je n ai pas pris la plume.
Je commence par vous donner de « mes » nouvelles. J’avais quelques douleurs aux hanches depuis quelques temps, sûrement la position pliée en deux dans le sac ! Et puis, mon pied gauche me faisait quelques tours jusqu’à ce qu’il finisse par… tomber. Recoller aurait permis de solutionner l’affaire mais les anges ne s’en sont pas préoccupé et ce qui devait arriver arriva, ils ont perdu « mon » pied. Beaucoup moins stable pour poser droit comme un « I » sur les photos.

IMG_4162uyuni komp

Papa ange a dû rentrer dans la peau de Geppetto pour me fabriquer un autre pied. Vous connaissez mieux que moi ses talents de bricoleur… On peut dire que le résultat est fonctionnel, pour l’esthétisme il y a encore du boulot. Voyez plutôt

IMG_4594KOMP

Grâce au séjour trop court des filles, je suis sorti plus souvent mais mes hanches sont toujours en souffrance, je suis souvent cassé en deux.

IMG_4593KOMP

J’espère tenir le coup jusqu’à Londres. A ce propos, les anges ne cessent de parler des retrouvailles du 22 octobre midi devant Big Ben avec la famille et les amis. Mais comme c’est une surprise, ils spéculent sur qui sera là… ou pas !

Si je prends la plume maintenant c’est que j’ai une histoire drôle pour vous (moins pour les Anges !).

Il y a quelques jours, ils étaient à Santiago. De bon matin ils partent visiter la ville, sans moi qui reste à l’appart. J’apprécie aussi d’être un peu seul, en ce moment ils n’arrêtent pas de parler de leurs projets futurs et ils me fatiguent un peu. Ça change tous les jours. Ah, ils ont des idées.

Je pensais être tranquille un moment et puis, les voilà de retour au bout d’une heure. En deux temps trois mouvements, les voilà nus comme des vers sous la douche. Ce n’est qu’après que je les ai entendus parler d’oiseaux qui se seraient oubliés au point de les moucheter de la tête au pied. Une gentille dame s’est aussitôt précipitée avec une petite bouteille d’eau et des mouchoirs et un monsieur est venu les aider. Un peu trop du goût de maman ange qui les a trouvés bien préoccupés par leur situation. Bref, les doudounes en plume qui sortaient tout juste du nettoyage à sec (le premier en 10 mois !), y sont retournées immédiatement.

Aujourd’hui, ils arrivent à Buenos Aires, no taxi, de vrais backpackers ! Ils prennent donc un premier bus jusqu’au terminal de la gare routière puis se mettent en quête d’un bus pour rejoindre leur auberge de jeunesse (oui, oui !).

C’est au moment où ils traversent une grande place pour rejoindre l’endroit où stationnent des bus que papa ange s’arrête net, une goutte sur le cuir chevelu. Il met la main et… et… ce n’est pas de l eau !

Perso, je ne bouge pas, pour une fois je suis content d’être derrière la fermeture éclair.

Maman ange ne peut que confirmer, nouvelle attaque de volatile, mais là on ne rit plus, il y en a partout sur le sac à dos, la polaire, le pantalon, volatile diarrhéique a n’en pas douter

Moi j’ai les odeurs, c’est immonde.

Mais ce n’est pas fini, comme à Santiago, le même passant qui passe avec sa bouteille d’eau et ses mouchoirs qu’il dégaine avec l’air compatissant, si je peux vous aider. Et que vous en avez ici et ici (ah oui, en fait ils ont été tous les deux touchés) et que vous devriez enlever votre sac pour enlever votre pull, et que je vous aide, et que je sors des mouchoirs et encore des mouchoirs tout en rodant autour des sacs.

En effet, il faut se poser et se nettoyer.

Et puis l’homme s’approche du sac que maman ange vient de poser, et il en sort la poche en tissu dans laquelle je suis blotti. J’ai senti l’instant où mon voyage avec les anges allait s’arrêter. A ce moment précis, j’entends la voix de maman ange « Oh, gars, tu touches pas ».

Un autre homme a pris place sur le banc où les anges ont échoué. Tout cela se déroule en un temps très court, et quelques minutes plus tard, pendant que le distributeur de mouchoirs détourne l’attention des anges, l’homme sur le banc s’empare du sac de papa ange (ordinateur, disque dur amovible, appareil photo, téléphone, juste ça) et s’en va.

Moi j’ai tout vu. Alors l’objet inanimé que je suis a essayé de rentrer en contact avec maman ange, … et je pense que ca a marché. « Oh, gars, tu vas où ? » Maman ange course le type qui sans résistance lâche le sac et se sauve. Dans le même temps, le distributeur de mouchoirs disparaît.

L’histoire se termine bien. Personne ne semble étonné à l’auberge quand les anges racontent leur histoire. Et surtout, le jeune homme à l’entrée a très envie qu’ils aillent vite se laver car vraiment ça pue !!!!

A l’heure où je vous écris ils cherchent toujours un endroit pour laver les sacs et ce n’est pas gagné.

On dit souvent, jamais deux sans trois, mais cette fois les anges se tiennent prêts, limite ils n’attendent que ça pour se venger.

Suivez l’actualité : « deux touristes français tuent à coup de bâtons de marche une vielle dame qui voulait les aider suite à une d’éjection de volatile »

A bientôt de vous lire (n’hésitez pas à réagir , on fait un concours avec les anges à qui aura le plus de commentaires !)

Pinocchio

11 réponses sur « Salauds de pigeons… »

  1. Anonyme

    Que d’aventures entre les pigeons qui se lâchent sur vous et les locaux qui vous prennent pour des pigeons…dire qu’ils auraient pu voler Pinocchio…
    Bisous
    Stéphanie

    J’aime

  2. catherine didier

    Je pense que vous avez été attaqués par des pigeons dressés, on détourne l’attention et pendant ce temps là on vous dérobe vos biens…ils sont forts les bestiaux…
    Bon courage vous êtes les plus forts
    Mille bisous on vous aime

    J’aime

  3. Anonyme

    Ah Ah vous vous êtes faits « pigeonnés » ! Pourtant, votre voyage vous en a beaucoup appris sur les mauvaises intentions non ?
    Bon ça met un peu de sel au voyage ! Attention de ne pas finir dans une assiette avec des petits pois !
    Bonne route les voyageurs
    Les Huot’s

    J’aime

  4. Anonyme

    Ah Pinok, que d’aventures ! Ils vont finir par te transformer en puzzle si ça continue ! Allez courage, c’est bientôt la fin de ton périple. Reviens-moi vite et en entier si possible, Je t’embrasse. Papa Pinok

    J’aime

  5. Nayrolles

    On dit que marcher dedans ça porte bonheur visiblement ce n’est pas le cas quand ça tombe du ciel …. Grâce à pinock tout s’est bien terminé bravo à maman ange pour sa réactivité et ses dons spéciaux de communication 😜

    J’aime

  6. Anonyme

    heureusement qu’il y a quelques péripéties …. sinon à voir les magnifiques photos et les commentaires on a l’impression que tout est idyllique Traversée de la jungle, village isolé, treck, tout cela cool … j’espère que vous aurez d’autres moment mémorables à nous raconter des petites peurs, des moments de blues … Enfin on vous envie toujours autant au travers du blog Bisous Marie Claire

    J’aime

  7. nicolas roques

    c’est bollywood, la danse des pigeons ou alors c’était une fiente du Condor el passa; ils ont voulu jouer à pigeon vole c’est tout, vous êtes vraiment suspicieux quand même! Fanfan c’est bien débrouillé, papy peut être fier de lui :) bisous à vous tous
    NICO

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s