Inde du sud

KER P1130057

Nous laissons l’agitation de l’Inde du Nord pour le calme de la campagne du Kerala. De belles maisons colorées, des villes plus propres, des indiens souriants, loin de l’épuisant racolage marchand.

PARCOURS KERALA

Sur le quai de la gare, nous nous renseignons auprès d’un indien, Biju. Il fera le trajet avec nous, le temps de partager un peu, de nous donner quelques conseils pour la visite du Kerala. Plus tard, nous lui adressons les photos prises dans le train et en retour il nous invite à l’appeler pour venir chez lui lors d’un prochain séjour en Inde. Le voyage où comment faire des rencontres !

 

Impatients de découvrir ces nouveaux paysages, nous posons nos sacs et partons aussitôt à la découverte des canaux, direction Munroe Island, petit village composé essentiellement d’agriculteurs et de pêcheurs.

Après un trajet d’environ 45 mn en auto-richshaw,

20160131_151449
Pilote de Formule 1

munroe island

le passage de la rivière avec le bac,

20160131_145003

nous embarquons à cinq, un couple d’américains et Andrees, ce dernier ayant quelques difficultés à définir sa nationalité !

KER P1120644

C’est comme dans les reportages ! Loin des bruits de la ville, dans un écrin de verdure, à l’écoute de notre guide et batelier, nous nous laissons porter.

KER P1120612

Au programme, les cocotiers, les palmiers, les bananiers, les ananas, les manguiers…

On sait pourquoi la cuisine est parfumée et épicée : poivre, gingembre, cannelle, manioc, clou de girofle, curry, vanille, curcuma…

KER P1120653
Poivrier

KER P1120720

20160131_153341

KER P1120650

20160131_163949

KER P1120668

KER P1120678

KER P1120840

20160131_164244

KER P1120731

KER P1120735

Retour en ville. Partout la faucille et le marteau, même sur les aménagements urbains !

KER P1120761

Nous regagnons Alappuzha en bateau, 8 h de trajet au coeur des backwaters. C’est un enchantement. Dans une végétation luxuriante nous croisons les houseboats, de jolies pagodes, des pêcheurs… La lumière est belle.

KER P1130054

KER P1120874

KER P1120846
Les carrelets

KER P1120806

20160201_094024

KER P1130008

 

KER P1120856

KER P1130005

KER P1130029

KER P1130010

A Fort Cochin, c’est pas la pêche à la mouche, c’est la mouche sur la pêche, nous resterons sur des menus végétariens !

KER P1130064

 

KER P1130093

KER P1130107

KER P1130074

KER P1130108

Fort Cochin c’est aussi les pièges à touristes, alors courage, fuyons !

Le trajet pour rejoindre Kalpetta est éprouvant. 5h de train et 2h de bus (c’est une première !). Pas de fenêtre, la porte se ferme avec une corde qui fait fonction de groom. Un employé est chargé des encaissements, le chauffeur n’étant dédié qu’à la conduite ! Nous sommes souvent surpris par le fractionnement du travail, quand en France une personne suffirait, en Inde il y en a quatre.

La conduite est sportive pour ne pas dire dangereuse !

KER P1130154

20160204_140257

20160204_140346

A Kalpetta, nous trouvons le marché aux poissons…

20160204_191239

mais aussi quelques étals de viande. Même combat, nous restons au végétarien !

20160204_191323

Nous sommes à Wayanad Wildlife Sanctuary, une réserve forestière. L’endroit est magnifique. Paysages de montagnes, de rizières, de palmiers à bétel, de bambous, de terre rouge, de plantations de gingembre, d’hévéas, de cardamone, de poivre et de café.

Départ à 5h30 du matin, à la rencontre des éléphants sauvages… A en croire les monticules qu’ils laissent sur la route, on sait qu’ils sont là, mais c’est tout ! Nous ne verrons pas la trompe d’un éléphant. A l’exception des daims, des écureuils géants, des singes, les autres espèces comme le tigre ou le léopard ne nous ferons pas l’honneur de leur rencontre !

KER P1130188

KER P1130220

KER P1130180

KER P1130233

Nous sommes au coeur des ghâts occidentaux et cette réserve naturelle nous offre néanmoins une multitudes d’autres choses. Les grottes de Edakkal avec ses pétroglyphes. La vue sur Wayanad se mérite car ça grimpe sec !

KER P1130259

Là encore, une végétation extraordinaire. Manioc, poivre, cardamone, café, anacardier…

KER P1130310
Manguier
KER P1130264
Caféier

KER P1130271

P1130244

KER P1130274
Séchage du poivre sur des nattes de coco

 

KER P1130224
Gingembre

et à perte de vue, les plantations de thé.

KER P1130288

KER P1130297

KER P1130313

KER P1130293

KER P1130306 (2)

Retour à la ville à l’ambiance plus trépidante, Mysore. Attention les yeux, nous arrivons sur le marché de Devaraja !

KER P1130445

KER P1130399

KER P1130392

KER P1130413

KER P1130422

KER P1130411

KER P1130427

KER P1130432

KER P1130431

Ici presque toutes les femmes portent le sari. Les boutiques sont donc nombreuses… et les vitrines !!!!

KER P1130372

Nous terminons par la visite du palais du maharaja de Mysore. Un bijou ! Fresques, sculptures, mosaïques, miroirs, lustres, vitraux… On ne reculait devant rien. Et le soir, le palais s’illumine au moyen de milliers d’ampoules, c’est grandiose.

KER P1130471

Direction Bengalore que nous n’avons pas envie de visiter, trop de monde, trop de bruit, peut être aussi trop de fatigue. Nous quittons l’Inde. Gageons que cette première expérience ne sera pas la dernière, d’autres régions restent à découvrir. Il nous tarde déjà.

12 réponses sur « Inde du sud »

  1. Anonyme

    faites le plein de poivre(*), mais je ne voudrais pas vous saper le moral : pour la côte de boeuf en amérique du sud, il va falloir attendre un peu. Mais vous avez le temps, non?
    François sois un sage mââle (*)
    Michèle ajuste ta rage à c’temps (*)
    Bises à tous les deux et à Pinocchio aperçu subrepticement sur un dossier
    ((*) et de gingembre? mais ça c’est vous qui voyez)
    Claude

    J’aime

  2. Martinez

    On a qu’une envie chausser le sac, partir, oublier, se régaler. Plonger dans le rêve les yeux bien ouverts.
    Merci de nous faire partager un peu de vos aventures. Faites le plein d’images et de bonheur.
    Je vous embrasse bien fort
    Brigitte

    J’aime

  3. Anonyme

    Très jolies photos, notamment des backwaters.

    Petits rectificatifs sur les commentaires : le tapioca n’est pas une plante, il est fabriqué à partir du manioc. La photo d’anacardier est en fait une photo de manguier.

    François

    J’aime

  4. Martine&Clément

    Bonjour les amis ! Je pars en Inde du Sud avec vous avec beaucoup de retard (un mois !) mais le plaisir n’en est pas moins grand. J’ai été très intriguée par les faucilles et marteaux du Kérala (étonnant non… ?!) et me suis renseignée sur le sujet. Merci les amis de nous aider à combler nos lacunes historiques et politiques. Bien sur toutes vos belles photos et commentaires m’ont tout autant émerveillée et intéressée. Plein de bises et je passe direct à la Thaïlande. Martine

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s