Nouvelle-Zélande, l’île du nord

D’abord, on voulait vous dire que même loin de vous, loin de la France, nos pensées sont avec vous. Sachez aussi que beaucoup de néo-zélandais nous font part de leur émotion.

P1030075 (2)_opt

Enfin le 1er article des Anges ailés. Ne pensez pas que nous n’avons que cela à faire, pas du tout. En fait, on s’aperçoit que le temps passe très vite. Et déjà, on se dit qu’un mois c’est trop court.

Auckland

P1020686_opt(1)

Ce qui domine, de grands buildings aux sommets desquels s’affichent les grands noms de la finance, tout ce que l’on aime ! Et puis, quelques quartiers plus anciens comme celui de l’université, le parc Albert. Comme toutes les grandes villes, Auckland a son quartier bobo, sur le port. L’ambiance urbaine avec ses cafés, ses bars, ses scènes musicales fait que l’on s’y sent bien. Nous dégustons notre premier poisson dans un restaurant plutôt branché du front de mer.
La promenade au Mont Eden nous permet d’avoir une vue à 360° sur Auckland ; Sky tower domine la ville. Et comme nous avons encore de l’énergie nous visitons Auckland Domain, un des poumons de la ville.
Après 30h de voyage et 8h de ballade, nous rentrons épuisés à l’auberge de « jeunesse ».

P1020671_opt
Viaduct harbour (quartier bobo)
P1020719_opt
Auckland Domain
P1020711_opt
Auckland Museum
P1020700_opt
Quartier de l’université

Bay of Islands

Première étape à Oakura bay. Nous sommes dans un camping sur le front de mer. Quelle vue ! Promenade sur les plages où nous sommes quasi seuls. C’est beau.P1020824_opt
Deuxième étape à Paihia dans bay of Islands.
La croisière dans la baie est un incontournable pour découvrir les nombreuses îles de la baie (environ 150). Notre niveau d’anglais ne nous permet pas de comprendre les explications données par le capitaine, dommage. On sait quand même que le premier européen à visiter la région est le capitaine James Cook. C’est lui qui donna le nom de «bay of Islands». Sont aussi passés par là le navigateur Du Fresne, tué et mangé par les indigènes, et Charles Darwin. Les dauphins nous font la fête. Bay of Islands nous laissera un bon souvenir. Il est dit que cette baie a le ciel le plus bleu du monde après Rio de Janeiro ! On verra.

P1020988_opt

P1030023_opt

Roturora

La route est belle, plus de vaches que de moutons pour le moment. Des bouquets d’arômes fleurissent au milieu des champs, proches des rus.
Nous visitons le village Maoris, Whakarewarewa ! Il a la particularité d’être encore habité, certaines installations sont rudimentaires. Dans le village, des bassins bouillonnants, des terrasses de silice, des geysers, dont le Te Puia. Les Maoris nous font la démonstration de leur danse dont le fameux haka.

P1030263_opt

P1030277_opt

P1030291_opt
Geyser Te Puia

Nous ne goûterons pas le hangi, repas traditionnel maori, on a vu l’assiette, on a aussi vu l’endroit où ils le font cuire, et on s’est dit que finalement non, on n’avait vraiment pas envie de goûter !!!
Plus au sud, c’est à Wai-o-Tapu (et ta pu vraiment !) que nous découvrons avec une concentration de phénomènes géothermiques. On en prend plein les yeux ! On y découvre des cratères, des piscines d’eau et de boue chaudes et froides, des fumerolles…

DCIM100GOPROGOPR0362.

DCIM100GOPROGOPR0352.

DCIM100GOPROGOPR0291.

Les grottes de Waitomo

On descend dans la grotte de « Ruakuri » par un incroyable escalier en colimaçon de 15 m de haut. En bas, un site funéraire maori. Puis commence la découverte des trésors que renferment ces cavernes : cours d’eau, cascades, structures calcaires, le tout à la lumière des vers luisants (c-à-d dans le noir !). Les stalactites et stalagmites sont impressionnants. Mais le plus extraordinaire se trouve dans la vaste cavité appelée «Cathédrale» dans la grotte de Glowworm. Notre circuit s’achève par une promenade silencieuse sur une rivière souterraine dans l’obscurité totale. Au-dessus de nos têtes, une myriade de vers luisants (glowworms) forme une voie lactée.

P1030372_opt

P1030369 (2)_opt

Tongariro

Selon le guide, impossible de passer à Tongariro sans faire la légendaire randonnée « Tongariro Alping Crossing ». C’est « même pas peur » que nous partons de bon matin pour un trek de 19,4 km. Même si la montée est difficile, on est tellement envouté par les paysages que l’effort semble moindre. Sur un même itinéraire, fumerolles, sources, formations rocheuses, bassins lunaires, roches volcaniques. La rando se termine dans la forêt subtropicale après 7 h de marche. Epuisés nous sommes, mais quels souvenirs !!!

P1030417_opt

P1030432_opt

P1030459_opt

Wellington

Passage rapide dans cette ville qui ne nous attire pas trop. Petite visite au musée de Wellington qui illustre l’histoire sociale et maritime de la ville. Le bâtiment est un ancien entrepôt sous douane. Et il nous faut vite partir pour prendre le ferry, direction l’ile du sud.

P1030536_opt

P1030537_opt

Voilà un bref aperçu de notre circuit.

carte parcours nord

Même si la Nouvelle Zélande n’est pas réputée pour sa gastronomie, nous avons quand même dégusté quelques bons plats.

P1020676_opt

P1020677_opt

Mais vous vous demandez tous, « et le défi ? »
Sachez que c’est un VRAI défi. Merci Clément et Martine. Nous y «travaillons» activement !!!! On en reparle d’ici quelques jours.

Pinocchio, première en Nouvelle Zélande

Eh, bonjour les amis,

Je suis Pinocchio, vous savez celui qui a été adopté dans un restaurant en Sologne !

Les Anges Ailés ont fait bon voyage car même en classe éco, c’est toujours mieux que de voyager en soute. Oui, oui, vous avez bien compris, ils m’ont calé au fond d’une chaussure (Timberland d’accord, mais godasse quand même !), dans une poche latérale du sac à dos, en soute ! Le truc, c’est qu’ils m’ont laissé là pendant 2 jours. Je ne vous raconterai donc pas l’arrivée et la visite d’Auckland, j’étais dans le sac !

P1020857_opt

J’ai été déplié au moment où ils ont récupéré leur van. Ah, quelle affaire !

Passée la première nuit dans l’engin à 30km au nord de Auckland, ils décident de retourner chez le loueur, pas contents qu’ils étaient ! Le van n’avance pas (80 km/h, j’ai failli descendre pour pousser, il n’arrivait même pas à doubler un tracteur). Et puis, c’est pas très propre et ça, c’est un VRAI problème semble-t-il !!! Bref, après 1h de route, 1h de négociation, ils ont repris la route.

Et là, c’est plutôt bien, je commence à ne pas regretter de faire partie de l’aventure… Ils travaillent sur leur prochain article, vous devriez en profiter bientôt !!!

P1020824_opt

Pinocchio, le 11 novembre 2015, latitude -35.4010294, longitude 174.3397779

Auvergne

Faire un tour de France et ne pas parler de l’Auvergne, impossible. Clermont c’est notre point d’encrage.

Alors voici quelques photos prises ces dernières semaines avec tous nos amis.

Tout d’abord, il faut parler de Jean-Claude qui fait la une sur notre blog. En effet, la poignée de porte, c’est la sienne ! Quoi de plus banale qu’une poignée de porte ? Sauf qu’il s’agit de celle d’un artiste ! Chez lui tout s’épingle, même le mur sur lequel il essuie ses pinceaux. Mais le must c’est quand même ses toiles. On adore !!!

P1000040B_opt

Que de belles surprises pour notre départ. Nombreux vous étiez pour entonner ce refrain :

« Bon voyage Michèle et François, qu’à votre âge tout comme autrefois, votre équipe des anges ailés, grands routards des grands horizons, sème au vent de votre amitié, la rencontre et la teuf à foison »

Merci à tous, votre amitié nous est précieuse. Vous étiez présents à la fête, vous êtes aussi venus jusqu’à nous à Lezoux ou ailleurs pour un petit coucou avant le départ.

Et puis aussi, à tous ceux qui nous ont encouragés en laissant de sympathiques commentaires sur ce blog, MERCI. Continuez !